La psychothérapie

La psychothérapie offre les conditions sécurisantes pour exprimer ses pensées et émotions, et mieux se comprendre. Elle vise une amélioration du bien-être et de l’épanouissement personnel, ainsi que de la qualité des relations interpersonnelles.

Quand consulter ?

Pour faire face aux défis de l’existence, chacun peut s’appuyer sur des forces personnelles et doit aussi porter attention à certaines fragilités.

Certaines épreuves se résolvent parfois d’elles mêmes ou avec le support des proches. D’autres situations plus difficiles peuvent demander, selon les personnes et les moments de la vie, d’aller chercher de l’aide.

Quelques rencontres de psychothérapie, ou un travail thérapeutique à plus long terme peuvent alors aider à mieux connaître ses ressources, identifier ses vulnérabilités, pour remanier et adapter les éléments qui, à ce moment de la vie, sont devenus nocifs.

Les causes de souffrance émotionnelle sont souvent entrelacées les unes aux autres. Comment nous voyons-nous nous-mêmes ? Que savons-nous sur nous-mêmes ou que préférerions-nous ? ignorer ? Comment voyons-nous les autres ? Comment réussissons à développer des relations satisfaisantes ? Que désirons-nous ou redoutons ?

Il n’est pas toujours facile d’identifier seul ce qui fait qu’on ressent un vide, ou qu’on se sent perdu, bloqué.

Un/e psychologue, avec son expertise et son écoute active, peut vous apporter une perspective différente. Parfois, il s’agit d’abord de trouver les mots adéquats pour nommer le sentiment de malaise qui vous habite, afin de clarifier la situation, pour trouver ensuite comment intervenir.

Les objectifs de la thérapie

Chaque personne peut avoir des motivations différentes lorsqu’il ou elle rencontre un psychologue. La plupart du temps, nous travaillons ensemble à identifier et préciser vos objectifs. Ils peuvent aussi évoluer au cours du processus. De manière générale, nous visons à améliorer l’épanouissement personnel et relationnel, afin que vous vous sentiez plus serein et accompli.

Le processus thérapeutique

Lors des premières rencontres nous prenons le temps de faire connaissance, de discuter de votre demande et de parler de comment pourrait se dérouler la psychothérapie ensemble. Par la suite, nous travaillerons ensemble à comprendre vos difficultés actuelles.

Généralement, ce n’est pas seulement sur les symptômes en eux-mêmes, ou sur le diagnostic (dépression, anxiété…) sur lesquels nous portons notre attention, mais plutôt sur ce qui se passe, en ce moment, sur le plan psychologique, et qui cause ou amplifie les symptômes.

Cette compréhension partagée devient le point de focus de la thérapie. Elle évolue et change au fur et à mesure que la thérapie progresse. C’est une compréhension dynamique, et non définitive, qui sert de fondation sur laquelle appuyer le travail thérapeutique.

La psychothérapie est une invitation à penser ensemble. Par des questions, des interventions, des reformulations, le psychologue guide la personne dans l’exploration de son expérience cognitive et affective pour préciser ses émotions et sa perception des événements.

C’est un processus à court, moyen ou long terme selon les attentes et besoins de chaque personne.

Approche théorique

Mon approche s’appuie sur la psychologie humaniste intersubjective et existentielle, et sur la psychodynamique.

Les différentes écoles de pensée se caractérisent par leur manière de conceptualiser le fonctionnement psychique, les difficultés ou la pathologie, et la manière de les traiter. Plusieurs approches théoriques reconnues comme efficaces par l’OPQ, sans qu’aucune n’aie le monopole.

L’approche humaniste place au cœur de sa conception une vision positive de l’être humain, avec la conviction que chaque individu possède les ressources pour se réaliser et développer son plein potentiel. Le processus thérapeutique s’accomplit au travers d’un dialogue authentique, fondé sur le respect et la confiance mutuels. Il s’intéresse au caractère unique de chaque personne et à ce qu’elle vit dans le moment présent. Il s’agit de chercher à comprendre ensemble les difficultés actuelles, en lien avec les émotions et pensées qu’elles suscitent ainsi qu’avec les besoins qui émergent. En affinant ce regard sur soi-même, il est ensuite possible de s’appuyer sur ses ressources personnelles pour transformer sa façon d’être ou d’agir, et (re)prendre contact avec la personne que l’on est profondément.

Le versant intersubjectif de l’humanisme part de l’idée que notre expérience de la vie et notre identité se construisent continuellement, et en lien avec nos rapports avec les autres. Ainsi, la qualité de la relation avec le thérapeute a déjà un potentiel réparateur.

La perspective existentielle de l’humanisme attribue une grande importance aux réalités de la vie telles que : la liberté, la mort, la solitude et la recherche du sens de l’existence.

L’approche psychodynamique (ou psychanalytique) s’appuie sur l’idée que les difficultés actuelles sont probablement en lien avec des expériences du passé, en particulier des conflits inconscients non totalement résolus. En explorant ces racines plus profondes il est possible de se dégager graduellement de leur influence, qui donnent parfois l’impression de répéter fréquemment les mêmes fonctionnements insatisfaisants.

Efficacité thérapeutique

Une alliance thérapeutique de qualité est l’un des éléments important d’une thérapie efficace. Elle repose sur l’établissement d’une relation authentique de confiance réciproque, mais aussi sur d’autres éléments tout aussi importants : une entente sur les perspectives et objectifs thérapeutiques, et  une entente sur les méthodes utilisées et moyens mis en œuvre pour atteindre ces objectifs. Ces trois dimensions sont nécessaires, et chacune doit pouvoir être abordée et discutée lors des rencontres avec votre psychologue.

La psychothérapie a été démontré comme efficace pour faire face à un large éventail de difficultés liés à la santé mentale.

Quelques éléments qui contribuent à une thérapie de qualité :

  • Un psychologue compétent, formé et qui continue à se former, capable d’adapter souplement ses savoirs et techniques à chaque situation particulière.
  • Un psychologue réceptif, attentif et sensible à la rétroaction que lui offre son client, et qui ajuste ses interventions à ses besoins.
  • Un client qui s’engage activement dans le processus de sa thérapie
  • Une bonne alliance de travail entre le psychologue et le client.
  • Un esprit et une dynamique de collaboration entre le psychologue (expert de sa discipline) et le client (expert de son expérience personnelle).
  • Une évaluation régulière de l’évolution de la thérapie en lien avec les objectifs.

Une thérapie de qualité vise toujours à l’affirmation de la dignité et de la valeur de chaque personne.